FMA (arts martiaux philippins, boxe et bâton)

Introduction aux FMA

Les FMA (Filipino Martial Arts ou Arts Martiaux Philippins)  est un ensemble de styles, d’écoles et de pratiques.

Chez TEAM K 37 nous pratiquons 3 styles d’arts martiaux philippins :

  • La Boxe philippine pour la partie main nue
  • Le Balintawak Eskrima pour la partie bâton
  • Le Baraw Sugbo pour la partie défense contre couteau

Boxe Philippine ou Dirty Boxing ( partie main nue )

Panuntukan-Boxe Philippine-PFA

Kong Dirty Boxing est le mélange parfait entre les arts martiaux philippins et la boxe moderne. Apprenez à frapper comme un gorille, à pouvoir frapper, donner des coups de pied, jouer sur la structure du corps, à l’aide de votre jeu de jambes pour changer vos angles et à déstabiliser votre adversaire.

Si vous avez besoin d’une définition de KONG DIRTY BOXING, c’est une combinaison entre  le panantukan, la boxe occidentale et le muay-thaï.

N’oubliez pas, Kong Dirty Boxing est la boxe philippine, vous apprendrez donc d’abord à boxer avec nous.
Nous travaillons avec des gants de boxe et les mains vides, vous devez être capable de faire les deux choses.
La vitesse, l’équilibre, les compétences, la tactique sont toujours un must, soyons intelligents, rapides et puissants comme un gorille de 180 Kilos!
Nous l’appelons sale (Dirty)  parce que c’est une boxe sans règles, vous pouvez frapper avec tout votre corps. c’est la raison pour laquelle ce n’est pas un sport comme la boxe classique.

Notre méthodologie est faite avec différents points de focalisation. D’abord, il faut aimer la boxe (boxe anglaise, kick boxing, muay thaï …), on pense vraiment que c’est important de boxer  réellement .
Vous n’avez pas besoin d’être le meilleur boxeur mais pour nous, c’est une obligation de pouvoir bouger, frapper, donner des coups de pied, lancer des genoux, des coudes, glisser, bloquer, éviter, décrocher, interagir sur la structure du corps de votre adversaire et plus encore. et en même temps, vous apprendrez notre façon de voir la boxe sale (Dirty)/ boxe philippine.
Vous travaillerez avec des exercices, des séries techniques, des séances de combat et beaucoup de situations où nous augmenterons votre niveau, ajouterons plus de vitesse, plus d’attaques aléatoires à l’intérieur des exercices …
Nous voulons que vous puissiez le faire pour de vrai, non pas pour faire une belle chorégraphie. N’oubliez pas que nous vous apprendrons à frapper comme un gorille de 180 kgs.

 

Le Balintawak Eskrima (Partie bâton simple)

Le Balintawak est un art martial philippin crée en 1952 par Venancio Bacon
La particularité de ce style est la courte et moyenne distance et l’utilisation d’un seul bâton qui permet à la main libre d’agripper ,de désarmer ou de frapper son adversaire

Le balintawak se veut simple ,direct et efficace. C’est système d’attaque défense basé sur 12 angles d’attaques et les défenses associées , qui dans un premier temps en phase d’apprentissage sont délivrés dans un ordre définis puis de façon quelconque afin de venir a du combat libre

Ces échanges avec partenaires « Agak » ,qui signifie « guider » en Cebueno, est une méthode de formation propre au Balintawak .
Des groupes de travail (combinaisons codifiés) viennent par la suite compléter ce flow afin de travailler des réactions bien spécifiques telle qu’une réponse à une saisie du bâton durant l’Agak ou bien des défenses appropriées sur des frappes plus particulières comme celle du « pok pok » (extrémité du bâton) , les abanicos (frappes circulaires avec l’autre extrémité du bâton) et sur les frappes avec la main vide ,la tête, les coudes etc.
Ces groupes de travail codifiés une fois assimilés devront être a leurs tours déstructuré afin de les inclure dans le jeu du libre échange .
Le défenseur doit pouvoir réagir rapidement , de s’adapter face a des coups portés sur différents niveaux tout en remisant en contre-attaque pour reprendre la main sur son adversaire et de devenir non plus le défenseur mais l’attaquant
L’approche défensive est la partie la plus stimulante et difficile car elle nécessite une vivacité de réaction par rapport aux attaques portés sur les parties osseuses et les articulations afin d’écourter le combat le plus rapidement possible .

Notre référent est Fabien Jolivel et nous appartenons au groupe France Balintawak  

Le Baraw Sugbo ( partie couteau)

-

Le Baraw Sugbo est une méthode de défense contre couteau qui vient des Philippines

https://www.youtube.com/watch?v=dFSC3BgUhAM

Les racines du Baraw Sugbo remontent à ‘Tatay Isong’ Lorenzo Saavedra, un eskrimadors de renom .
L’art du baton était très répandu a l’époque c’est pourquoi Baraw Sugbu est un des systèmes les moins connus de Cebu.
Baraw signifie ‘couteau’ en cebuano (la langue de Cebu) et Sugbu (ou Sugbo) était l’ancienne appellation de la ville de Cebu. Baraw Sugbu est donc le système au couteau de Cebu.

L’entraînement se fait à deux, par un travail de flow (mouvement en continue). Comme dans l’art du garrote (bâton), le concept de la main vide est très important. Au lieu d’apprendre une série de désarmements, le Baraw Sugbu préconise l’étude de groupes tout comme en Balintawak, avec des contres. Toujours dans un jeu dynamique et non figé, l’élève essaie alors de se défendre, de placer ses désarmements et de répondre à des contres, tout comme le Palakaw en Balintawak.

La méthodologie du système est l‘apprentissage du Baraw Sugbu comme un art martial défensif contre un attaquant au couteau. L’approche défensive est aussi la partie plus stimulante et difficile de n’importe quel système

Balintawak eskrima